La SNCF veut-elle punir les méchants usagers qui critiquent le confort légendaire des 20 500 ? Ou leur éviter de subir les sièges de fakir ? Dans les deux cas, elle (la SNCF) a trouvé la solution: réduire de moitié la capacité des trains en période de pointe ! Résultat, les voyageurs qui montent à la Ferté Sous Jouarre font le trajet debout jusqu'à Paris ! Cette situation, exceptionnelle il y a peu, devient de plus en plus courante. Aujourd'hui 1er février (7h26), c'est ce qui s'est passé ! Plus un retard en prime ! A la Gare de l'Est quelques "bulletins de retard" posés négligemment sur le comptoir de l'aquarium-accueil sont censés permettre à la SNCF de s'affranchir de son incurie. Une seule employée absolument pas disponible pour remettre le cahier des réclamations aux usagers ! S'il subsistait encore un doute chez certains, cette fois c'est très clair: pour la SNCF les usagers de la ligne de Château Thierry comptent pour de la m.... !
Le train précédent (6h50) était "normal" (8 wagons-poubelles) mais... sans chauffage !
Faut-il maintenant choisir sa punition ? Voyager debout avec chauffage ou assis sans chauffage ?
Est-il nécessaire d'insister une fois de plus sur la dangerosité du matériel roulant dont le manque d'entretien ne fait aucun doute ?
Usagers, usagères, nos voyages quotidiens dégénèrent !!!