Blog des voyageurs Paris Chateau-Thierry

03 octobre 2013

Et un butoir défoncé en gare de l'Est !

Le 17h51 vient d'être affiché, la rame entre sur la voie 22, les voyageurs se précipitent sur le quai quand un grand fracas laisse penser qu'il vient de se passer quelque chose d'anormal. La poubelle Z 20500 vient de défoncer le butoir ! La poubelle bien abimée ! Le 17h51 est parti avec du retard... avec une autre rame !

Posté par Codurf à 23:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 juillet 2013

Pendant les travaux les mensonges continuent !

En cette fin d'après-midi ça a encore dérapé sur la ligne Pourrie: 17h21, le train pour Château Thierry s'élance pour... s'immobiliser quelques centaines de mètres plus loin sous le pont du boulevard de la Chapelle pour y rester... 1 heure ! Sans info sérieuse et toujours  dans le flou artistique: "Arrêt total de  l'alimentation électrique, nous vous informerons dès que possible..." Sauf que des trains sont passés dans les deux sens sans problème et que le "17h21" est resté en souffrance et ses voyageurs abandonnés comme des chiens ! Le train reparti, aucune explication, aucune excuse, rien ! Des vulgaires navigo, ça ne mérite pas qu'on s'y attarde...  Outre les nombreux retards, suppressions et trains "raccourcis" dans lequels on voyage debout, un autre  gros coup de grisou a eu lieu voilà 2 semaines avec son cortège de mensonges: trafic totalement stoppé pendant 2 heures, raison invoquée: "des départs de feu de talus nous obligent à interrompre le trafic pour des raisons de sécurité..." Inutile de préciser qu'il n'y avait pas plus de départs de feu dans les talus que d'empathie de la part de Guillaume Pépy pour les usagers !...  Usagers qui doivent déplorer à chaque fois des mensonges de la part de la SNCF...

Posté par Codurf à 21:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 juin 2013

Le grand jeu de l'été: le chassé-croisé

La SNCF ne sait plus quoi inventer pour se divertir et nous pourrir la vie; elle nous l'avait déjà servi ce jeu il y a plusieurs mois, voir années mais après une lassitude, est reparti de plus belle: ce jeu consiste à afficher un train en partance (si possible au dernier moment...) alors qu'il arrive à quai blindé de voyageurs ! Les deux flux de voyageurs se retrouvent donc face à face dans un chassé-croisé qui, indéniablement, mène aux comportements agressifs qu'on imagine avec tous les noms d'oiseaux et même des débuts de bagarre (vite stoppés par la SUGE faut-pas-déconner-quand-même !!!). Après une dure journée de travail et la chaleur épouvantable qui règne actuellement, cela relève de la maltraitance ! Et ce n'est pas tout: parfois ces sadiques en rajoutent une (épreuve): une fois inconfortablement installé dans le chaudron, une annonce à l'interphone du train vous explique que "en raison d'un problème technique nous devons procéder à un changement de rame ! De voie 19 vous devez passer voie 17 comme ce soir. Mais parfois c'est plus loin que ça. Après ces gens bien intentionnés (de la SNCF) se posent en moralistes et déplorent les "personnes sur les voies". Mais il en portent l'entière responsabilité par leur incurie !

square15 073          Les observateurs auront remarqué les auto-collants "Accès interdit" sur les portes

 

Posté par Codurf à 22:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2013

Message reçu : à l'Est rien de nouveau

Rien de nouveau, toujours le même cinéma ! Grrrr!!

Voici le message :

Sujet: absence de chauffage dans le transilien

Contenu du message:
J'utilise tous les jours le transilien ligne P Château-Thierry Gare de l'Est dans les 2 sens. Il est inadmissible qu'on nous fasse voyager sans chauffage dans le train. Nous ne sommes pas du bétail. Nous payons nos titres de transport assez chers pour mériter un minimum de confort lors des trajets. Sans nous, la SNCF n'aurait pas d'existence. Alors, respectez-nous en chauffant les trains surtout le matin.

Nous ne pouvons être qu'au diapason.

Ça continue, ça ne s'arrêtera donc jamais, frigo quand il fait froid, four quand il fait chaud, car il y a aussi le cas dui chauffage à mort en pleine canicule !

Un jour les Rivoire et Carret (nom donné par un copain par analogie avec les étoiles des emballages des nouilles Rivoire et Carret .... qu'on retrouve sur les casquettes du contrôleur chef) passent alors qu'il fait 35 dedans et 25 dehors. Bien sur, nous leur demandons de l'éteindre ce maudit chauffage.

Ben on peut pas, faut être technicien etc .....

MMmmmmm ! les coups de pieds dans le cul qui se perdent !

Autre argument vaseux quand il fait froid : "le mécano n'a pas eu de bon de chauffage, car quelqu'un à bord est peut être en train de réparer le chauffage"

Quelqu'un à bord pour réparer ! On rêve ! On est en pleine science fiction !

Quand c'est définitivelment en carafe, la poubelle va dans un atelier à Pétaouchnok essayer de se faire réparer ...... un jour.

Quelqu'un à bord pour réparer ? Faut plus nous raconter d'histoires pour endormir les mômes, la comtesse de Ségur, c'est plus de notre âge, déjà qu'on vit Germinal quasiment tous les jours !

 

Posté par Codurf à 10:53 - Commentaires [5] - Permalien [#]

07 janvier 2013

LE CHANGEMENT DANS LA CONTINUITE

Quand on change d'année on espère toujours un changement dans tous les domaines. En ce qui nous concerne, nous pauvres usagers-usagés, on espère qu'un miracle se produise: que l'information fasse enfin une apparition dans les gares et les trains, qu'il n'y ait plus de retards, plus de suppressions et, suprême fantasme, que les Z2N disparaissent à jamais de notre quotidien pour laisser enfin la place à des vrais trains qui nous transportent dans des conditions dignes !... Mais non, tout continue comme avant ! Ce soir c'était reparti pour un méga délire sur toute la ligne: un train soi-disant bloqué au  niveau de Nanteuil-Saacy (après avoir annoncé Changis !!!) bloquait tout le trafic dans les deux sens ! D'après des bribes "d'information" à la Gare de l'Est, la situation était sérieuse et la SNCF envisageait de faire intervenir une grue ! En attendant une fois de plus des centaines de voyageurs ont été dirigés vers des hypothétiques bus (certains conduits par des machinistes bulgares !!!) pour regagner leur domicile bien tardivement... Vous n'avez pas aimé 2012, vous allez détester 2013 !

img097

Posté par Codurf à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 décembre 2012

10 décembre: comme le 6 décembre ! (-50%)

En ce lundi 10 même punition pour le 7h27: ambiance boite de sardines DEBOUT pendant tout le trajet et secoué en prime (train en mauvais état pour ne pas dire dangereux...).A l'arrivée à Paris-Est, incident consigné dans le registre par quelques voyageurs en colère (pas encore assez nombreux, hélas...) à "l'aquarium". Faut-il le rappeler: usagers manifestez votre mécontentement, pas seulement en menaçant de ne plus s'acquitter de son titre de transport (la SNCF s'en tape le coquillard puisqu'en Ile de France c'est le STIF qui est "compétent" financièrement parlant !) mais en interpellant le plus possible les agents (sans les agresser !!!) en écrivant des courriers (même si l'on pense que ça ne sert pas à grand chose) en remplissant les registres à cha que gare et pourquoi pas en arborant un signe distinctif du genre brassard ou gilet fluo avec une inscription du style "Usager en colère". Toutes les idées sont bienvenues !

Posté par Codurf à 00:17 - Commentaires [4] - Permalien [#]

06 décembre 2012

Soldes à la SNCF: -50% !!!

 -50% c'est bien évidemment la capacité du train de 7h27 à la Ferté Sous Jouarre ! Pour ceux qui ont vécu ça ce matin, pas besoin de grands discours, c'était l'horreur. Pour les autres, imaginez un "train normal" (poubelle Z2N) divisé par 2 ! En "temps normal" c'est déjà saturé, donc là -50%= +150% de voyageurs DEBOUT! Des conditions de transport scandaleuses qui viennent se rajouter à celles se rapportant à cette grève non moins scandaleuse dont nous venons tout juste de sortir. Rappellons nous de la petite phrase imprimée sur les tracts syndicaux: "Usagers-cheminots ensemble/même combat..." Une solidarité à géométrie variable... De plus, ce train était quelque peu inquiétant compte tenu de son état lamentable: comportement limite dans les passages d'aiguille et dans les courbes ! c'est à se demander si ce train n'allait pas nous mener en enfer...

Posté par Codurf à 19:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 décembre 2012

Grève GREVE grève GREVE grève GREVE grève GREVE grève...

Bon  ce matin encore grève, mais grève pourquoi ? Ben personne ne sait, il y a grève un point c'est tout ! Toujours est-il que les usagers sont résignés, prenant un train avant ou un train après, s'arrangeant avec les horaires ou prenant un autre itinéraire, à savoir le bus pour Chessy... Ce soir la situation ne s'arrange pas et dégénère même avec une situation explosive dans la gare de l'Est que la SNCF préfère ignorer: aucun accueil, pas d'information, pas de prévention pour anticiper les éventuels débordements et/ou accidents. A plusieurs moments des bousculades dûes à la saturation de fréquentation de la gare laissent penser que l'on va droit au gros problème ! Plusieurs personnes vont alerter "l'aquarium": des sbires SNCF peu convaincus vont aller voir sans réelle conviction... Tout ça pour vous dire qu'à 18h en plein Paris tout peut arriver sans provoquer la moindre inquiétude: pas d'interlocuteurs de la SNCF, pas de police, même pas les militaires censés rassurer la populace avec le conditionnement "vigie-pirate" ! Juste une poignée d'agents peu convaincant dans leurs explications foireuses et peu rassurantes et... les sempiternels SUGE prêts à mater les usagers un peu trop en colère ! Une fois de plus le bras de fer entre les seigneurs du rail et leur direction a encore mis à mal les nerfs de milliers d'usagers qui n'en peuvent plus d'être méprisés à ce point !

Posté par Codurf à 22:32 - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 décembre 2012

Grève:

 -Interruption du travail décidée par des salariés pour exprimer une revendication, un mécontentement-  Oui, encore faudrait-il que ce soit clairement explicité par les auteurs de ces revendications/mécontentement car aujourd'hui  nombreux les usagers qui ignorent tout de la cause de leur galère quotidienne qui a commencé en milieu de semaine dernière, s'est prolongée tout le week-end et semble s'installer pour quelque temps... De temps à autre une distribution de tracts à la gare de l'Est sur lesquels on peut lire "Usagers- cheminots même combat..." précède souvent un "mouvement social"... Les dits-usagers ne sont pas dupes et sont même excédés d'être instrumentalisés par des querelles de chapelles syndicales. S'il y a un ou plusieurs agents SNCF qui parcourent ce blog et qui ont quelques minutes à donner, ils seront bien inspirés d'éclairer notre lanterne à nous pauvres galériens-voyageurs-usagés. MERCI D'AVANCE !

Posté par Codurf à 21:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 octobre 2012

Gestion calamiteuse des incidents

"Des gens sur les voies, un suicidé et une caténaire arrachée..." Une trilogie qui a provoqué le chaos total sur le réseau Est en ce mercredi 24 octobre 2012, réjouissances commencées vers 14h et prolongées en soirée dans le plus grand désordre à la Gare de l'Est. Alors qu'il ne circule plus aucun train (TER, TGV, poubelles, Eole...) des "infos" contradictoires, débiles et inutiles sont distillées par le biais d'annonces diffusées par haut-parleurs ou directement par des employé(es) SNCF envoyées par leurs supérieurs peu courageux dans la fosse aux lions ! Il est donc conseillé (sur un ton plus que désinvolte) de prendre le RER A jusqu'à Chessy puis prendre des bus pour Meaux, Crécy, Trilport (La Ferté Sous Jouarre n'existe plus...). Les voyageurs pour Nangis et Provins, quant-à eux doivent se rendre à Melun (via la ligne D) pour reprendre un hypothétique bus en direction de ces villes ! Mais... comment se fait-il qu'une ligne où circulent des trains diesel soit impactée par un manque d'alimentation électrique ? Merci à la SNCF pour une réponse autre que langue de bois ! Bref, la situation devient plus que tendue vers 18h: la Gare de l'Est étant pleine comme un oeuf, l'apparition de la SUGE (cow-boys SNCF), la gendarmerie puis de la police nationale déclanche la colère des usagers; le ton monte et les noms d'oiseaux ne tardent pas à fuser, les canettes commencent à voler. Degré supplémentaire pour faire monter la pression, la police, en tendant un ruban rouge et blanc, fait barrage devant les tourniquets empéchant les usagers de passer de l'autre côté ! Là, c'est carrément un début d'émeute: les gens ne comprennent pas qu'on les empêche de rentrer chez eux et forcent le barrage, ça passe en dessous, au dessus, bousculent la maréchaussée avec pour seul but monter dans la poubelle qui va les emmener chez eux ! Mission accomplie pour eux, plus compliqué pour ceux qui n'ont pas été assez rapide. Beaucoup d'enervement et de fatigue pour les usagers et une couche supplémentaire d'irresponsabilité de la SNCF qui fait la preuve de son incurie-une fois de plus- en mettant en insécurité ses voyageurs. Du coup la grêve de demain va paraitre soft !...

Posté par Codurf à 23:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]