Bon, soyons clair, il ne s'agit pas de remettre en question le droit de grève, mais enfin à quoi ça rime de supprimer un, deux, trois trains par jour selon les cas ? Et d'en rajouter une couche dans la souffrance des usagers de cette P..... de ligne ? Car il s'agit en premier lieu de la réforme des retraites, et il a été beaucoup question de pénibilité dans les débats. Pénibilité du travail mais aussi des transports ! Depuis quelques semaines c'est un vrai calvaire d'aller au travail, mais surtout pour en revenir. Le transbestiaux n'a jamais si bien porté son nom; entassement le matin, entassement le soir. Des voyageurs ulcérés et serrés comme dans une boite de sardines, prêts à s'étriper, tellement les conditions du voyage sont épouvantables voire dangereuses...
Les usagers n'ont même pas le temps de descendre que les portes se referment ! Signal d'alarme tiré et... rallongement du parcours ! Et ainsi de suite... Et d'abord, qu'en pensent les mécanos... qui ne sont pas concernés par la réforme ?